top of page

Stage "La Voix des Masques"

S'exprimer et développer la richesse de notre personnalité

Ces 2 jours vous permettront de faire face à certaines situations où vous vous sentez démuni(e).

Vous reproduisez toujours les même schémas, les mêmes comportements ? Vous avez du mal à affirmer certains traits de personnalité ou au contraire vous revenez sans cesse sur les mêmes ?

Êtes vous à l'aise avec la créativité, l'autorité, le savoir, les relations, la séduction, la légèreté, le jeu, l'organisation, la rigueur... ?

Nous allons utiliser les travaux de Carl Gustav Jung. Le célèbre psychologue a mis en évidence que nous avions en nous 8 personnalités différentes, chacune d'elles faisant appel plus spécifiquement à nos cerveaux droit ou gauche, cortical ou limbique et à une énergie introvertie ou extravertie.

À chacune de ses personnalités un masque de la Commedia del Arte est associé:  Pantalone, Pulchinella, Scaramouche, Capitan, Il Dottore, ....

Porter un masque de la Commedia Del Arte, prendre la posture et la voix associées, c'est découvrir l'énergie qui s'en dégage et que l'on dégage vis à vis du groupe. C'est un puissant moyen de connecter chacune des 8 personnalités Jungienne. Ceci permet de prendre conscience de notre aisance ou de notre difficulté avec chacune d'elles et de comprendre ce qui freine ou bloque en nous.

Ces 8 personnalités sont toutes utiles dans différents moments de notre vie. Être à l'aise avec chacune d'elle permet une vie relationnelle plus simple, plus claire et plus riche.

Pour en savoir plus sur les personnalités définies par Jung et leurs associations avec les masques de la Commedia Del Arte, téléchargez le .pdf que j'ai construit à cet effet :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans ce stage d'art-thérapie et de développement personnel, vous

- porterez les masques de la Commedia del Arte et explorerez les personnalités qui les habitent

- approfondirez celles que sentez faibles en vous

- tempèrerez celles que pensez prédominantes

- explorerez de façon ludique les voix, les postures, gestuelles et énergies de ces 8 masques complémentaires aux personnalités si riches...

 

IMG-20230305-WA0001.jpg

Prochain stage : 

Rendez-vous en 2025

Tarifs : 195 € (inscriptions non ouvertes)

La Commedia Del Arte

06032023.jpg

Les origines

La Commedia dell’arte est créée en Italie aux alentours de 1550 mais elle puise sa véritable origine au Moyen-Age.

Ce style de comédie populaire était considéré par le grand public comme un divertissement.

Les troupes étaient composées de comédiens, d’acrobates, et de ménestrels qui improvisaient généralement à partir d’une comédie, d’une intrigue, d’une danse, d’une comédie musicale ou d’acrobaties.

L'art de l'improvisation

Les gestes et le jeu corporel, qui priment sur le texte et le décor, s'accompagnent de dialogues pour une large part improvisés sur un canevas.

 

Il semble que les comédiens aient appris par cœur des pans entiers des scénarios issus de nouvelles, de comédies antiques et d'œuvres littéraires relatant des faits historiques. Les mariages contrariés, mais inévitables, et l'éternel conflit des générations, qui en constituent les thèmes principaux, servent de prétextes à des échanges vifs, à des propos souvent obscènes et à des scènes de bastonnade.

 

Pour raviver l'attention du public, le spectacle était ponctué d'intermèdes comiques sans rapport avec l'intrigue. Des numéros de danse et d'acrobatie ainsi que des morceaux de musique vocale et instrumentale étaient appelés également à placer la pièce, généralement précédée d'un prologue et coupée d'entractes, dans un climat d'allégresse et de gaieté.

Dès 1576, une troupe vient en France à la demande d’Henri III.

Après une censure des gouvernements espagnols et français durant le XVIIè siècle, un nouveau souffle est donné à la Commedia Dell’Arte au XVIIIè siècle par Carlo Goldoni. Ce dernier va alors utiliser la prose, en éliminant petit à petit les masques, et en offrant aux personnages une certaine individualité toujours aussi marquée.

Encore aujourd’hui, la Commedia Dell’Arte est restée ancrée dans la culture italienne et nous a laissé un pittoresque héritage de personnages.

Les représentations

08032023.jpg

Rompant avec la tradition du texte écrit et sans autre support qu’un canevas, parfois emprunté à une comédie, les troupes, composées de 6 à 12 acteurs, improvisaient des comédies, mêlées de chants, de danses et d’acrobaties, sur des scènes de fortune, en plein air ou dans des théâtres aménagés.

 

Elles reposaient sur des personnages stéréotypés, appelés types, et des situations burlesques, accompagnées de pitreries. A l’exception des titulaires des rôles d'amoureux, tous les acteurs portaient des masques. Mais à la différence du théâtre traditionnel, la Commedia Dell’Arte faisait appel à des actrices pour interpréter les rôles féminins.

Dès son apparition, la Commedia Dell’Arte était synonyme de théâtre professionnel, à l’opposé d’une forme de théâtre plus élitiste, la commedia erudita, écrite par des auteurs lettrés, des gens de cour et joué par des courtisans amateurs dans des spectacles fastueux.

L'influence de la Commedia Del Arte en France

Les personnages caractéristiques de la Commedia Dell’arte donnèrent naissance, en France, à quelques variantes d’emblée fort appréciées par le public.

Les comédiens italiens, venus avec Catherine de Médicis, triomphaient dans leurs improvisations à l’Hôtel de Boulogne. Mais ils en furent chassés en 1697 pour avoir égratigné une pièce de Mme de Maintenon.

Revenus en 1716, sous la Régence (période instaurée à la mort de Louis XIV à cause du trop jeune âge de son héritier désigné, Louis XV, qui n’a que 5 ans et 9 mois), ils s’adaptèrent à un répertoire nouveau, moins fondé sur la répartie et le comique de geste.

Les 4 types de personnages

10032023.jpg

La Commedia Dell’Arte se base sur des personnes qui sont reconnaissables, par le biais de leurs costumes, de leurs masques ainsi que leurs caractères très stéréotypés.

Voici les 4 principaux types de personnages :

  • les zannis : valets du petit peuple

  • les viellards : citadins les plus extrêmes

  • les soldats : fanfarons et parfois peureux

  • les amoureux : ingénus mais aussi ingénieux à tromper les vieillards

 

Les personnages de la Commedia Dell’Arte sont cultes et reviennent dans toutes les pièces. Certains sont restés célèbres et son passés dans d’autres cultures théâtrales.

Témoignage :

" Dès le lundi, et même dès le lundi matin, comme "par hasard" occasion m'a été donnée de m'affirmer... Cela arrive souvent mais d'habitude je me renferme sur moi-même, je ne me mets pas à sucer mon pouce dans un coin mais c'est un peu l'impression que je donne, je crois !
Là, j'ai tout à coup saisi cette occasion, sans réfléchir c'est venu tout seul... Le plus naturellement du monde, fermement mais avec beaucoup de douceur, les mots me sont venus, j'ai "craché le morceau".
J'ai ainsi dit à mon patron que j'étais mal dans ce job, que je me sentais plus une charge qu'une aide et j'ai suggéré qu'on embauche quelqu'un d'autre, affirmant que je formerai sérieursement cette personne, assurant que je ne refuserais pas le licenciement et faisant comprendre que je ne lâcherai jamais sans prévenir mais qu'il était temps que je quitte. Voire qu'on me propose un mi-temps le temps de la formation si deux salaires "coincent".

Le plus intéressant dans l'histoire est que j'ai -- bien-sûr avec toute la séduction d'une Pulcinella -- pris R. à témoin, lui qui n'en manque pas une pour me faire remarquer mes errements... C'était pour lui l'occasion rêvée de démontrer à quel point je suis une mauvaise secrétaire

Contre toute attente le voilà qui me défend au lieu de m'accuser, et depuis c'est un véritable agneau avec moi ! À croire qu'il a peur que je m'en aille !! Tout à coup le voilà qui se satisfait de mes insupportables étourderies... À n'y rien comprendre !
Il n'a cessé toute la semaine de continuer à me faire remarquer chacune de mes failles, chaque oubli, mais à chaque fois il est super gentil en me diant "ce n'est pas grave" (même si ce sont des broutilles il ne peut pas s'en empêcher et on ne va pas le changer, et je le supporte beaucoup mieux maintenant que c'est dit gentiment, alors je n'ai même pas eu besoin de faire appel à mon Zanni intérieur !)

Je ne sais pas ce que l'avenir me réserve, cette semaine là s'est bien passée, je ne gage pourtant pas de l'avenir, ce retournement me semble un peu trop miraculeux pour durer, je prends déjà le bon, on verra bien pour la suite

Conclusion : une fois de plus je constate qu'en travaillant sur moi j'ai le pouvoir de changer les situations. Et puis surtout je me répète que ton accompagnement et les précieux outils que tu as acquis et que tu nous transmets si bien sont vraiment utiles !! "

Fabienne

bottom of page